Vélorution Universelle : Nancy 2017 Contact

Bienvenue !

Et voilà, la deuxième Vélorution Universelle a eu lieu. Merci, merci, merci à tous pour cette nouvelle bouffée d’air pur et de bonheur dans les rues de Paris.

Vous trouverez au sein des différentes sections (cliquez sur votre langue, puis Historique ou Background Info ou Cronistoria ou Antecedantes ou Geschicht ou Historio) un retour en images sur l’édition 2010 et l’édition 2011.

Et si vous voulez des mots, lisez ci-dessous une petite explication de ce qu’est la Vélorution Universelle.

A l’année prochaine !

(n’hésitez pas à nous envoyer vos images et vos mots à contact@velorutionuniverselle.org)


La Vélorution Universelle : explication de texte

La force de notre mouvement c’est qu’il est spontané, et basé sur le plaisir. Nous sommes un peu punk, un peu écolo, un peu décroissant, un peu autogestionnaire, un peu bobo un peu prolo, un peu vagabond, un peu planplan. Ainsi, on a du mal à nous ranger dans une case, et dans les manifs Vélorutionnaires de France ou de l’étranger, on croise des gens bien différents. Mais tous, nous prenons plaisir à nous déplacer à vélo, et nous considérons que c’est un mode de déplacement écologiquement responsable, efficace, et peu coûteux. Contrairement à ce que certains pensent, nous ne sommes pas masos, nous ne sommes pas sportifs. Le vélo est source de plaisir quand on y goûte. C’est un objet du quotidien, simple et peu couteux.

L’esprit Vélorutionaire est transversale, il aborde aussi bien des problématiques économique, politiques, environnementales, de santé et de salubrité publique, et l’objet « vélo » n’est qu’une porte d’entrée, un vecteur, un prisme, pour une révision et une critique plus globale de notre société...

Samedi 2 juillet 2011, nous étions environ 1500 à nous donner rendez vous place de la Bastille à 14h00. Le décollage s’est fait à 16h00. Notre parcours de 23 km dans les rues de la capitale, en a énervé plus d’un. Les trop pressés, les impatients, ceux qui ont la tête dans le volant. Et même les deux roues qui fleurissent à Paris depuis quelques année avec la hausse des coûts liés à l’utilisation des voitures, n’ont pu se faufiler entre nous.

Des messages et des banderoles faites maison, colorent et illustrent notre philosophie :

« Arrête le carnage, laisse ta caisse au garage ». « On avance on avance, on a pas besoin d’essence ». « Le vélo c’est bon pour moi, et aussi pour ceux qui n’en font pas ».

Marre des publicités qui nous vendent du rêve ! Dans les pubs à la télé pour les voitures : jamais de bouchons. Mais en réalité ? Le budget de Renault consacré à la publicité en 2009 était de 600 millions d’euros ! Quelle somme ! Et que dire des aberrations comme le Paris-Dakar, qui n’ont comme seule raison d’être que de faire marcher le business des sponsors....

La masse critique est une célébration de la culture cycliste dans tous ses états. Pour le temps d’un weekend, d’une soirée, d’une après-midi nous devenons le trafic dans la joie et la bonne humeur. La bicyclette est non seulement source de plaisir, mais elle est aussi une alternative à nos modes de vie supersoniques et aux nombreux problèmes posés par les véhicules motorisés.

Retrouvez les vélorutions mensuelles sur www.velorution.org.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0